Traitement de l’IMAO pour l’anxiété sociale : Guide pour gens concernés

Vivre avec l’anxiété sociale peut être une expérience éprouvante qui affecte non seulement tes relations avec les autres, mais aussi ta qualité de vie en général.

Alors que la thérapie et les changements de style de vie jouent un rôle important dans le traitement de l’anxiété sociale, les médicaments peuvent également être un outil précieux.

Dans cet article, nous nous penchons sur les IMAO (inhibiteurs de la monoamine oxydase) – une classe de médicaments moins connue, mais potentiellement efficace contre l’anxiété sociale.

Les IMAO ne sont pas aussi souvent prescrits que d’autres médicaments, mais leur mécanisme d’action unique offre une approche particulière pour lutter contre l’anxiété sociale.

Cependant, dans la pratique moderne, les MOAI ne sont généralement prescrits que lorsque d’autres traitements pharmacologiques ont montré une efficacité limitée (par exemple Laban & Saadabadi, 2022).

Nous verrons comment les IMAO agissent et analyserons leurs avantages potentiels pour soulager les symptômes de l’anxiété sociale, ainsi que leurs risques et effets secondaires importants.

Dans cet article, garde toujours à l’esprit que tu ne dois envisager les options de médicaments que dans le cadre d’une discussion approfondie avec un professionnel de la santé qualifié, comme ton médecin généraliste ou ton psychiatre. Ceci est particulièrement vrai pour les IMAO.

A. Que sont les IMAO ?

Développés à l’origine pour traiter les troubles de l’humeur, les IMAO (inhibiteurs de la monoamine oxydase) ont montré une efficacité plus large.

Au-delà de leur objectif premier, ces médicaments se sont également révélés efficaces pour le trouble d’anxiété sociale et ont montré une voie possible pour le soulager.

Ils bloquent l’activité d’une enzyme appelée monoamine oxydase, qui joue un rôle crucial dans la dégradation des neurotransmetteurs comme la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline.

En inhibant la monoamine oxydase, les IMAO entraînent une augmentation du niveau de ces neurotransmetteurs dans le cerveau.

Cette augmentation du niveau de neurotransmetteurs peut conduire à une meilleure humeur, moins d’anxiété et une meilleure réaction aux facteurs de stress (Thase, 2012).

Ces effets peuvent contribuer à réduire les symptômes de l’anxiété sociale en modifiant les réactions neuronales et la régulation émotionnelle.

Les IMAO peuvent être envisagés pour les personnes qui n’ont pas bien répondu à d’autres classes de médicaments (Laban & Saadabadi, 2022).

Leur utilisation doit cependant être soigneusement évaluée en raison des interactions possibles et des restrictions diététiques.

B. Comment les IMAO aident à lutter contre l’anxiété sociale

Les mécanismes exacts par lesquels les IMAO soulagent l’anxiété sociale sont complexes et pas entièrement élucidés.

Cependant, il est bien documenté qu’une augmentation de l’activité des neurotransmetteurs dans le cerveau est associée à une réduction de l’anxiété (par exemple Janet et al., 2023).

Dans le cas de l’anxiété sociale, il existe des interactions complexes entre la chimie du cerveau, les voies nerveuses et les réactions comportementales.

Chez les personnes souffrant d’anxiété sociale, les situations sociales peuvent entraîner des réactions de stress accrues et une peur exagérée, ce qui conduit à des comportements d’évitement.

En inhibant l’action de la monoamine oxydase, les IMAO augmentent la concentration de neurotransmetteurs comme la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline (Baker et al., 1992).

La sérotonine, le soi-disant “neurotransmetteur du bien-être“, contribue au bien-être et à la satisfaction. La dopamine, souvent appelée substance de récompense du cerveau, est associée à la sensation de plaisir et à la motivation.

L’augmentation des niveaux de neurotransmetteurs par les IMAO peut avoir un effet apaisant sur le cerveau et atténuer l’hyperactivité des circuits neuronaux responsables de l’apparition de l’anxiété (Baker et al., 1992).

Cela peut conduire à ce que les personnes concernées ressentent moins de peur et de stress dans les situations sociales.

Il a également été spéculé que les IMAO, en modulant les systèmes de neurotransmetteurs tels que la dopamine, la sérotonine et la noradrénaline, renforcent peut-être la recherche de nouveauté et favorisent la tendance à la socialisation (Cloninger, 1987Levin et al., 1989).

C. Efficacité et recherche

Les études sur l’efficacité des IMAO dans l’anxiété sociale ont toutes montré qu’ils sont efficaces (par exemple Heimberg et al., 1998).

On a constaté que les IMAO présentent des propriétés anxiolytiques remarquables après une prise conséquente de plusieurs semaines (Nutt & Glue, 1989).

Contrairement aux benzodiazépines ou aux bêtabloquants, qui ne sont pris qu’en cas de besoin, l’efficacité des IMAO s’obtient en les prenant de manière continue sur une longue période.

Bien qu’ils ne constituent généralement pas la première option de traitement, des études ont montré que certaines personnes qui ne répondaient pas bien aux autres médicaments pouvaient voir leurs symptômes s’améliorer considérablement avec les IMAO (Bodkin & Dunlop, 2021).

Il convient toutefois de noter que la réponse individuelle peut varier considérablement et que la décision d’utiliser des IMAO doit être prise uniquement en concertation avec un professionnel de la santé qualifié.

Une méta-analyse de Canton et al. (2012) a révélé que la MOAI phénelzine réduit particulièrement efficacement les symptômes d’anxiété sociale.

Ces résultats soulignent le potentiel des IMAO en tant qu’option viable pour les personnes qui cherchent à soulager l’anxiété sociale.

Cependant, les auteurs indiquent également que l’utilisation de la phénelzine est limitée en raison des interactions largement reconnues avec certains aliments et médicaments, ainsi que du potentiel d’effets secondaires à des doses plus élevées.

Jetons un coup d’œil plus précis sur les aspects importants de la prise d’IMAO en cas d’anxiété sociale, ainsi que sur leurs risques et effets secondaires potentiels.

D. Considérations avant de prendre des IMAO

Avant de commencer un traitement par IMAO, tu dois absolument te soumettre à un examen approfondi. Ne commence jamais un traitement par IMAO sans la surveillance attentive d’un médecin qualifié, par exemple un psychiatre.

Ton médecin vérifiera tes antécédents médicaux, ton traitement actuel et les éventuelles contre-indications.

Certaines maladies, comme certains types de maladies cardiaques ou de problèmes de foie, peuvent influencer la décision de prescrire des IMAO.

De plus, certains médicaments, dont certains antidépresseurs et décongestionnants, peuvent avoir des interactions négatives avec les IMAO.

Pour garantir ta sécurité et ton bien-être, il est important que tu présentes à ton médecin un historique médical complet et précis.

Ton médecin discutera également avec toi des avantages et des risques potentiels des IMAO.

Les IMAO peuvent certes soulager les symptômes de l’anxiété sociale, mais il est important que tu mettes en balance ces avantages avec les éventuels effets secondaires et les restrictions alimentaires.

Si tu prends des IMAO, il est important que tu informes tous les professionnels de la santé que tu consultes, y compris les dentistes et les médecins généralistes, de ta médication. Ceci est important pour éviter d’éventuels problèmes de santé (Fiedorowicz & Swartz, 2004).

E. Effets secondaires possibles et interactions

Comme pour tous les médicaments, les IMAO peuvent avoir des effets secondaires qui varient d’une personne à l’autre.

Les effets secondaires les plus courants sont les étourdissements, la sécheresse de la bouche, la constipation, les changements d’appétit et les troubles du sommeil.

Pour garantir ton bien-être, il est important que tu informes immédiatement ton médecin de tout effet secondaire.

Avant tout, il est important de savoir que les IMAO peuvent déclencher des crises hypertensives, un état dangereux caractérisé par une augmentation soudaine de la pression artérielle (Bodkin & Dunlop, 2021).

Cela souligne l’importance de suivre strictement les directives alimentaires et d’éviter certains aliments et substances qui peuvent déclencher cette réaction indésirable, comme ceux qui contiennent beaucoup de tyramine.

Voici quelques exemples d’aliments à éviter :

  1. Fromages affinés (par exemple cheddar, suisse, parmesan).
  2. Aliments fermentés ou marinés (par exemple choucroute, kimchi)
  3. Viande transformée ou fumée (par exemple salami, poivrons, bacon)
  4. Viande vieillie ou séchée (par ex. bœuf vieilli, saucisses séchées)
  5. Certains types de poissons (par exemple le thon, le maquereau, le hareng).
  6. Boissons alcoolisées, en particulier le vin rouge
  7. Certains haricots (par ex. les fèves, les haricots Favo)
  8. Produits à base de soja (par exemple, sauce soja, tofu)
  9. Certains types d’extraits de levure (par exemple Marmite, Vegemite).

De plus, les IMAO peuvent interagir de manière défavorable avec certains médicaments, ce qui rend encore plus important le fait que tu consultes ton médecin au sujet de ton programme de médicaments.

En raison de la possibilité de crises hypertensives et d’interactions, les IMAO sont généralement considérés comme un dernier recours et sont souvent prescrits uniquement lorsque d’autres remèdes tels que les ISRS et les IRSN n’ont pas donné les résultats thérapeutiques escomptés (Bodkin & Dunlop, 2021).

Ton médecin te fournira une liste complète d’aliments, de médicaments et de précautions à prendre pour éviter les interactions possibles et minimiser le risque de complications, afin de garantir ta sécurité pendant le traitement par IMAO.

F. Prise et dosage

Les IMAO sont généralement administrés par voie orale et le bon dosage est déterminé par ton médecin en fonction de tes besoins et réactions individuels.

Il est important que tu respectes le dosage prescrit et que tu suives scrupuleusement les instructions de ton médecin.

Des visites régulières chez ton médecin sont importantes pour surveiller tes progrès, discuter de toutes les préoccupations et procéder aux ajustements nécessaires de ton plan de traitement.

Les IMAO nécessitent souvent une augmentation progressive de la dose afin d’obtenir un effet thérapeutique tout en minimisant les effets secondaires.

Ton médecin surveillera de près ta réponse au médicament et ajustera le dosage si nécessaire.

De plus, au cours du processus d’examen des options médicamenteuses pour l’anxiété sociale, il est impératif de reconnaître que les RIMA, un sous-groupe distinct d’IMAO caractérisé par sa réversibilité, sont souvent considérés comme une alternative plus sûre en raison de leur potentiel réduit d’induction d’interactions à risque et d’effets indésirables.

Par conséquent, si ta situation justifie l’utilisation d’IMAO, il est probable qu’un professionnel de la santé te recommande un RIMA comme option plus sûre.

Pour une exploration approfondie des subtilités entourant les RIMA pour traiter l’anxiété sociale, tu peux trouver notre article complet en cliquant ici.

G. Explorer d’autres possibilités de traitement

Même si cet article se concentre sur les IMAO, il est important de savoir qu’il existe différentes façons de traiter l’anxiété sociale.

D’autres médicaments comme les ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine), les IRSN (inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline), les benzodiazépines et les bêtabloquants sont souvent utilisés pour traiter la phobie sociale.

Nous t’invitons à lire notre article complet sur les ISRS pour l’anxiété sociale, que tu trouveras ici. Ces médicaments sont généralement considérés comme le premier choix pour l’anxiété sociale.

Si tu veux savoir comment les SNRI peuvent être utilisés pour traiter l’anxiété sociale, clique ici.

Si tu souhaites étudier en profondeur les avantages, les risques et les inconvénients des benzodiazépines, nous te conseillons de cliquer ici pour lire notre article détaillé.

Si tu cherches avant tout à traiter les symptômes physiques de la phobie sociale – comme la tachycardie, la transpiration et les tremblements – nous te recommandons de cliquer ici pour découvrir comment les bêtabloquants peuvent lutter efficacement contre ces manifestations de la peur sociale.

Si tu cherches une approche naturelle pour traiter l’anxiété sociale sans provoquer de sédation ou d’effets secondaires importants, lis notre article sur le CBD pour l’anxiété sociale en cliquant ici. Tu y trouveras également une recommandation spéciale de produits pour les personnes qui luttent contre l’anxiété sociale.

Tu peux aussi lire notre guide complet sur le traitement médicamenteux de l’anxiété sociale en cliquant ici. Il offre un aperçu complet de toutes les options disponibles.

Dans l’ensemble, il est important de savoir que chaque personne réagit différemment aux médicaments. Ton médecin travaillera avec toi pour trouver l’approche de traitement la plus appropriée, adaptée à tes besoins et préférences individuels.

H. Des décisions éclairées pour ton bien-être

Le choix d’un moyen efficace pour traiter l’anxiété sociale est une décision importante qui doit être prise conjointement par toi et ton professionnel de la santé.

Les IMAO représentent un moyen spécifique de lutter contre les symptômes de l’anxiété sociale. Ils sont souvent envisagés lorsque d’autres options comme les ISRS et les IRSN se sont révélées moins efficaces.

Si tu t’informes bien, que tu as un dialogue ouvert et que tu participes activement à ta stratégie de traitement, tu peux gérer l’anxiété sociale de manière proactive et améliorer ton bien-être général.

Il est important de reconnaître que l’anxiété sociale a de nombreuses facettes et qu’il faut de la patience et de la persévérance pour trouver le traitement le plus approprié.

Si tu établis une bonne collaboration avec ton médecin et que tu explores soigneusement toutes les possibilités, tu feras un pas important pour améliorer ton bien-être et enrichir ta vie sociale.

Pour une explication approfondie du traitement de l’anxiété sociale, qui comprend la thérapie, les médicaments, les adaptations du style de vie et les systèmes de soutien, nous t’invitons à cliquer ici et à te plonger dans notre guide complet.


Afficher les références

À propos de l’auteur : Martin Stork

Martin est un psychologue professionnel avec un historique en thérapie physique. Il a organisé et dirigé divers groupes de soutien pour les personnes souffrant d’anxiété sociale à Washington, DC et à Buenos Aires, en Argentine. Il est le fondateur de Conquer Social Anxiety Ltd, où il opère en tant qu’écrivain, thérapeute et directeur. Tu peux cliquer ici pour en savoir plus sur Martin.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *