Exercices d’Attaque de la Honte : Guide pour Surmonter l’Anxiété Sociale

Cet article contient des recommandations pour deux livres et un service de thérapie en ligne qui aident en cas d’anxiété sociale. Certains de nos liens peuvent te donner une réduction considérable et il se peut que nous recevions une commission qui contribue à l’entretien de ce site.

Pour beaucoup de gens, la honte est un sentiment éphémère, un bref malaise qui suit un petit faux pas social.

Mais dans le cas du trouble d’anxiété sociale, la honte joue un rôle bien plus important et stressant.

Dans cet article, nous nous penchons sur le potentiel de transformation des exercices d’attaque de la honte – une stratégie qui peut sembler dissuasive, mais qui soulage les symptômes de la phobie sociale de manière remarquablement efficace.

N’oublie pas : Si tu es confronté à l’anxiété sociale, il est important que tu t’adresses à des professionnels de la santé pour obtenir un diagnostic et un plan de traitement adaptés à tes besoins individuels.

A. Le rôle accru de la honte dans l’anxiété sociale

Bien que la honte soit un sentiment universel, elle est particulièrement prononcée en cas d’anxiété sociale.

Pour la personne moyenne, la honte peut être un sentiment temporaire qui disparaît assez rapidement après un faux pas social.

Mais dans le cas du trouble de l’anxiété sociale, la honte devient un compagnon permanent qui se cache en arrière-plan de la plupart des interactions sociales.

Une telle sensibilité accrue aux sentiments de honte entraîne souvent un phénomène que les psychologues appellent “évitement expérientiel” et qui est associé à l’anxiété sociale et à d’autres problèmes psychologiques (Chawla & Ostafin, 2007).

En gros, les personnes souffrant de phobie sociale essaient d’éviter les situations qui pourraient provoquer un sentiment de honte ou d’embarras.

Ce comportement d’évitement peut apporter un soulagement temporaire, mais il renforce finalement le cycle de la peur et de la honte et emprisonne la personne dans une boucle de stress émotionnel qui se renforce elle-même.

B. La psychologie derrière la honte et l’anxiété sociale

Comprendre les fondements psychologiques de la honte et de l’anxiété sociale est important pour comprendre pourquoi les exercices d’attaque de la honte peuvent changer tant de choses.

C’est là que deux principes psychologiques importants entrent en jeu : L’habituation et l’apprentissage par extinction.

L’habituation fait référence au processus par lequel ton cerveau s’habitue à un stimulus récurrent – dans ce cas, le sentiment de honte.

Avec le temps, si tu es exposé à des situations qui déclenchent la honte, ta réaction émotionnelle diminue.

Ton cerveau apprend à considérer ces situations comme moins menaçantes, ce qui diminue l’intensité de tes réactions émotionnelles.

L’apprentissage par extinction va encore un peu plus loin. C’est le mécanisme psychologique qui permet à ton cerveau de “désapprendre” une peur acquise précédemment.

Si tu es régulièrement confronté à des situations qui déclenchent des sentiments de honte, mais qui n’ont pas de conséquences catastrophiques, ton cerveau commence à s’adapter.

Il apprend que les sentiments de honte et d’embarras n’entraînent pas les conséquences terribles que tu imaginais auparavant.

Ces principes constituent l’épine dorsale de la thérapie d’exposition traditionnelle, un traitement éprouvé pour les troubles d’anxiété sociale, y compris la phobie sociale.

En appliquant ces principes à l’aide d’exercices de lutte contre la honte, tu peux briser le cycle auto-entretenu de la honte et des expériences d’évitement et ouvrir la voie à une vie sociale plus épanouie.

C. L’évolution des exercices d’attaque de la honte

Le concept des exercices d’attaque de la honte n’est pas nouveau ; il a évolué au fil du temps et des différents concepts psychologiques.

Albert Ellis, un pionnier dans le domaine de la thérapie cognitivo-comportementale, a été l’un des premiers à présenter cette approche radicale.

Il a défendu l’idée que les gens pouvaient se débarrasser de leurs sentiments de honte dysfonctionnels en se plaçant délibérément dans des situations embarrassantes.

Au fil des années, ce concept a été adapté et renommé, de sorte qu’on le retrouve en anglais sous différentes appellations telles que “comfort zone challenges” et “social mishap exposure exercises“.

Malgré les différentes terminologies, le principe de base reste le même : la recherche consciente des situations qui provoquent la honte peut réduire considérablement à la fois la fréquence et l’intensité du sentiment de honte dans les situations sociales.

Cette approche a gagné en soutien empirique au cours des dernières années, car des études prouvent son efficacité dans le traitement des troubles anxieux sociaux.

En s’appropriant l’inconfort associé à la honte, on peut se libérer des restrictions que l’on s’impose souvent et qui sont liées à l’anxiété sociale.

D. Comment réaliser des exercices d’attaque de la honte

Commencer à faire des exercices d’attaque de la honte peut être intimidant, surtout pour les personnes souffrant d’anxiété sociale.

Le processus peut toutefois être divisé en étapes faciles à gérer afin de le rendre moins décourageant.

  • Identifie les situations déclenchantes : La première étape consiste à identifier les situations sociales qui déclenchent typiquement des sentiments de honte ou d’embarras. Cela peut aller de parler lors d’une réunion à un contact visuel avec des inconnus.
  • Planifie ton exercice : une fois que tu as identifié tes déclencheurs, planifie un exercice dans lequel tu t’exposes intentionnellement à cette situation. Par exemple, si tu as du mal à établir un contact visuel, ton exercice pourrait consister à maintenir un contact visuel avec des étrangers tout en marchant dans la rue.
  • La durée est importante : il est important que tu restes dans la situation jusqu’à ce que ta première réaction émotionnelle se soit dissipée. Cela se produit généralement après environ 60 à 90 secondes. L’objectif est de donner à ton cerveau le temps dont il a besoin pour s’adapter et considérer l’expérience comme non menaçante.
  • Répéter l’exercice pour plus d’effet : il est peu probable que des exercices uniques provoquent un changement durable. Pour obtenir le plus d’effet possible, ces exercices doivent être répétés plusieurs fois pour que ton cerveau s’adapte complètement et “désapprenne” la peur qui y est associée.
  • Réfléchis et adapte-toi : Prends un peu de temps après chaque exercice pour réfléchir à l’expérience. Tes sentiments de honte ont-ils diminué ? Les conséquences ont-elles été aussi catastrophiques que tu le craignais ? Utilise ces réflexions pour adapter ton approche pour les exercices futurs.

Si tu suis ces étapes, tu ne te confrontes pas seulement à ta peur de la honte, mais tu prépares activement ton cerveau à y réagir différemment.

Cela peut être un puissant catalyseur pour réduire les symptômes de l’anxiété sociale et améliorer ta qualité de vie en général.

E. Grand défi, grande récompense

Se lancer dans un voyage pour faire face à ses peurs et incertitudes les plus profondes n’est pas une mince affaire, surtout pour ceux qui luttent contre l’anxiété sociale.

La simple idée de se rendre consciemment dans des situations qui déclenchent des sentiments de honte peut être contre-intuitive, voire même effrayante.

A young girl sitting, looking afraid, ashamed, and worried.

La récompense de ce défi peut cependant changer la vie.

Cette approche s’est avérée empiriquement très efficace pour le trouble d’anxiété sociale, comme le prouvent plusieurs études (Clark et al., 2003Hofmann & Otto, 2008Hofmann & Scepkowski, 2006).

Si tu fais face aux situations que tu as évitées pendant si longtemps, tu constateras probablement que les conséquences ne sont ni aussi graves ni aussi irréversibles que tu l’avais imaginé.

De plus, la confrontation répétée avec tes peurs peut conduire à un changement profond de ta façon de penser.

Avec le temps, tu commenceras à ne plus voir ces exercices comme une menace, mais comme une opportunité de croissance et de développement personnel.

Ce changement peut réduire considérablement l’influence de la phobie sociale sur ta vie et te permettre d’évoluer plus librement et avec plus d’assurance dans les situations sociales.

F. Exemples d’exercices pour commencer

Si tu es prêt à faire le premier pas mais que tu ne sais pas par où commencer, tu trouveras ici quelques exemples d’exercices de lutte contre la honte qui t’aideront à démarrer.

Rappelle-toi qu’il ne s’agit pas de t’humilier, mais de te confronter à tes sentiments de honte et de mieux les gérer.

Dans une étude publiée en 2013, Fang et al. ont proposé différents exercices, comme marcher à reculons pendant trois minutes dans un environnement très fréquenté ou demander à trois passagers du métro s’ils peuvent se passer de 20 dollars, remettant ainsi en question les normes sociales et déclenchant des sentiments de honte.

A man with goggles is looking funny and weird.

Voici quelques idées supplémentaires :

  • Laisser tomber la monnaie sur un passage piéton : Laisse tomber une poignée de pièces de monnaie et prends le temps de les ramasser, même si cela doit ralentir la circulation pendant un court moment.
  • Demande un échantillon : aborde des étrangers en mangeant une glace et demande si tu peux avoir un échantillon.
  • Chanter en public : trouve un coin de rue animé et chante à haute voix ta chanson préférée.
  • Fais semblant d’être un influenceur : Marche dans un lieu public et filme-toi en train de parler de ta journée comme si tu étais un célèbre influenceur.
  • Faire des compliments à des inconnus : aborde les personnes que tu trouves attirantes et fais-leur un vrai compliment.
  • Réciter des poèmes : Mets-toi sur un quai de métro et récite un poème si fort que tout le monde peut l’entendre.
  • Danser en public : Mets de la musique et danse dans un lieu public.
  • Essaie d’acheter un objet embarrassant : Va dans un magasin, achète un article qui te gêne et dis au caissier que tu n’as pas assez d’argent pour l’acheter.
  • Pompes publiques : mets-toi par terre et fais cinq pompes au milieu d’une foule.
  • Appeler un ami à voix haute : Entre dans un magasin et crie à haute voix le nom d’un(e) ami(e) comme si tu le(la) cherchais.
Two young men giving high fives and looking happy.

Tu peux adapter ces exercices pour qu’ils correspondent à ton bien-être ou inventer les tiens.

Le plus important est de choisir des situations qui provoquent des sentiments de honte ou d’embarras et d’y rester assez longtemps pour que ta réaction émotionnelle s’atténue.

G. Recommandations pour un soutien supplémentaire

Les exercices de gestion de la honte sont certes un moyen efficace de lutter contre l’anxiété sociale, mais ils sont plus efficaces lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec d’autres moyens et traitements.

Ci-dessous, tu trouveras quelques recommandations qui offrent une approche plus complète du traitement de l’anxiété sociale :

Recommandation de livre

Le livre de Brené Brown “La grâce de l’imperfection” traite des relations complexes entre la honte et la vulnérabilité. Les connaissances de Brown, basées sur la recherche, peuvent t’apporter une compréhension plus profonde de tes expériences émotionnelles et te guider dans l’acceptation de ton imperfection. Tu peux le commander ici.

Recommandation de livre d’auto-assistance

Pour les personnes souffrant d’anxiété sociale qui souhaitent travailler activement sur leurs difficultés, nous recommandons le livre : “Vaincre l’anxiété sociale”. Il est basé sur les principes de la TCC et te montre pas à pas comment comprendre tes peurs, les affronter et finalement les surmonter. Tu peux le commander ici.

Recommandation de thérapie en ligne

Ici, nous recommandons généralement nos partenaires de Online-Therapy pour notre public anglophone. Si tu as de solides connaissances en anglais, cela pourrait aussi t’intéresser, d’autant plus que tu peux choisir des sessions de thérapie basées sur le texte, ce qui facilite la communication en anglais.

Ils te proposent une offre sur mesure : 1 session en direct par semaine (vidéo, audio ou texte), une messagerie illimitée, un programme TCC en 8 parties avec 25 fiches de travail, des réponses quotidiennes aux fiches de travail, du yoga, des vidéos de méditation, un journal, un plan d’activités et des tests d’auto-évaluation.

Tu peux également changer facilement de thérapeute* pour trouver le bon accompagnement, le tout dans un environnement thérapeutique sûr et confidentiel.

Lors de l’inscription, veille à sélectionner “individual therapy” puis “social anxiety“. Ensuite, tu peux donner plus de détails sur ta situation.

Leurs tarifs commencent à seulement 40 $ par semaine. Si tu t’inscris via le lien suivant, tu recevras une réduction de 20% pour ton premier mois de thérapie.

H. Conclusion

Les exercices d’attaque de la honte sont une approche contre-intuitive mais extrêmement efficace pour lutter contre l’anxiété sociale.

En recherchant consciemment des situations qui déclenchent la honte et en y restant suffisamment longtemps jusqu’à ce que la réaction émotionnelle s’atténue, tu peux reprogrammer la réaction de ton cerveau à ces événements déclencheurs.

Cela peut être une expérience transformatrice qui rompt le cycle de l’évitement des expériences et réduit les symptômes de la phobie sociale.

Même si le chemin à parcourir peut être stimulant, cela en vaut la peine.

Combinés à des ressources supplémentaires telles que des livres d’exercices et une thérapie en ligne, les exercices d’attaque de la honte peuvent être un outil efficace pour ta santé mentale.

Donc, si tu es prêt à maîtriser tes anxiétés sociales et à mener une vie plus épanouie, le premier pas dépend de toi.

Si tu souhaites également te lancer dans un voyage à travers les différentes possibilités thérapeutiques pour gérer l’anxiété sociale, tu peux consulter notre guide complet sur la thérapie ici.

Si tu souhaites avoir un aperçu complet de la thérapie, des médicaments et de l’auto-assistance, tu peux consulter un guide détaillé ici.

En outre, nous avons créé un guide détaillé sur la pharmacothérapie en cas de phobie sociale. Si tu t’intéresses aux approches médicamenteuses, clique ici.

Tu as encore des questions en suspens ? Fais un pas vers la clarté et l’autodétermination en t’inscrivant à notre cours gratuit de 7 jours par e-mail. Nous t’accompagnons volontiers sur ton chemin vers plus de compréhension et de croissance.


Afficher les références

À propos de l’auteur : Martin Stork

Martin est un psychologue professionnel avec un historique en thérapie physique. Il a organisé et dirigé divers groupes de soutien pour les personnes souffrant d’anxiété sociale à Washington, DC et à Buenos Aires, en Argentine. Il est le fondateur de Conquer Social Anxiety Ltd, où il opère en tant qu’écrivain, thérapeute et directeur. Tu peux cliquer ici pour en savoir plus sur Martin.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *